Témoignages

« J'ai toujours aimé cette initiative d'édition et me réfère très souvent à cette anthologie, tant pour assouvir mon besoin viscéral de découvrir de nouvelles partitions, que pour en faire profiter mes étudiants à travers l'enseignement.

J'encourage régulièrement les artistes chanteurs à consulter et à se procurer ces merveilleuses mélodies.

C'est un patrimoine riche et unique rendu accessible à tous par le Nouveau Théâtre Musical. »

Jean-François Lapointe, chanteur lyrique, enseignant et directeur de l'Opéra de Québec

« Le répertoire présenté par le NTM est extrêmement important pour l'épanouissement de notre langue musicale québécoise. Bruno Laplante a su transposer sa passion de chanteur dans ce projet concret de répertoire écrit par NOS compositeurs pour tous les âges et différents instruments !!

J'encourage toute personne qui ne connait pas ce trésor de partitions à le découvrir et à en abuser! BRAVO! »

 

Lorraine Prieur, pianiste et pédagogue

La Montée des Arts

« Le Québécois Bruno Laplante, baryton, ressuscite notre patrimoine dans l’anonymat de sa maison à Québec.​ Les Éditions du Nouveau Théâtre musical, qu’il mène avec son épouse France Duval, comptent plus de 100 titres, des œuvres qui, sans lui, dormiraient dans des bibliothèques et sont désormais accessibles à tous les musiciens. « C’est ma mission de sortir des compositeurs de l’ombre », résume Bruno Laplante, interrogé par Le Devoir. »

 

Christophe Huss

Le Devoir, 23 juin 2018

Article complet ici.

« La création de L’Anthologie de la musique québécoise et son enrichissement progressif sont non seulement dignes de mention, mais font de Bruno Laplante - qui en assume la responsabilité artistique - un véritable pionnier dans la protection, la promotion et la diffusion du patrimoine musical québécois. Je suis heureux de retrouver dans les Éditions patrimoniales du Nouveau Théâtre Musical des œuvres des grands compositeurs québécois que furent Guillaume Couture, Calixa Lavallée et François Morel dont la mémoire est ainsi honorée, L’inclusion d’œuvres de leurs contemporains vivants que sont notamment Réjean Coallier et Gilbert Patenaude est particulièrement judicieuse. Je me réjouis particulièrement aussi que mélodies de la compositrice Rachel Laurin, telles les poésies de son Bestiaire, sont incluses dans le catalogue, tant elles méritent d’être connues… et surtout d’être chantées par les interprètes lyriques d’ici, tout autant que celles de Lionel Daunais et d’André Mathieu à qui est également donnée une place de choix dans ce catalogue. Longue vie à L’anthologie de la musique québécoise et félicitations à toute l’équipe du NTM. »

Daniel Turp, directeur de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

« Dans un pays dont la devise devrait dorénavant être révisée pour se lire ainsi : ‘’Je me souviens … de rien !’’, tout ce qui touche à la mémoire est ipso facto destiné aux oubliettes.  Car devrions-nous connaître notre Histoire, qu’une certaine évolution aurait eu lieu, depuis belle lurette.

 

Quand on se tourne vers la Musique, c’est bien connu, le monde aime mieux Mireille Mathieu. De plus, le meilleur moyen d’entretenir cette amnésie collective généralisée est encore de ne laisser aucune trace de telle sorte que toute la création d’ici finisse par n’exister que dans des fonds d’archives inaccessibles. Pas de passé, donc pas d’identité et, forcément, pas d’avenir. C’est pour ces raisons que LES ÉDITIONS DU NOUVEAU THÉÂTRE MUSICAL sont non seulement nécessaires mais indispensables. 

 

Grâce au travail de Bruno Laplante et de ses équipes, tout ce que nous avons été est soudainement à portée d’oreille pour nous dire qui nous fûmes et qui nous pourrions être sachant enfin d’où nous venons. Que dorénavant n’importe quel étudiant, amateur, mélomane ou enseignant de la maternelle à l’Université ait enfin toute la littérature musicale du Québec à portée de doigts et d’oreilles, nous le devons au travail visionnaire de Bruno Laplante qui a compris la NÉCESSITÉ d’éditer et de distribuer tout ce patrimoine précieux.

 

Je ne peux que me réjouir et être humblement reconnaissant pour le travail accompli dans l’entreprise colossale de résurrection de l’œuvre d’André Mathieu. Car TOUT ou presque est maintenant disponible. 

 

En attendant l’aide indispensable pour pouvoir mener à bien le travail d’édition des œuvres pour orchestre, nous espérons que la volonté politique voudra bien délier les cordons pour parachever la mise en marché de Mathieu.

Puisse Bruno Laplante garder encore longtemps sa flamme vivante. »

 

Georges Nicholson, ancien animateur musique à Radio-Canada et écrivain 

  • Facebook Social Icône
  • Icône sociale YouTube
  • Twitter Icône sociale
  • LinkedIn Social Icône

© 2018 by The Urban Art Store. Proudly created with Wix.com

0